les plus que proches

Soutenu par la Conférence des Financeurs et le Conseil Départemental de Saône et Loire, notre cycle d’ateliers «Les plus que proches» ouvert aux aidant.es, proposait aux participants de garder traces, de transformer et de transmettre, par le biais d’un travail créatif, de ce qu’elles et ils vivent au quotidien et au plus profond de leur intimité émotionnelle et de leur histoire familiale.

Plusieurs médiations ont été utilisées afin de permettre à chacune et chacun d’explorer la complexité et la profondeur, voire parfois l’ambivalence et l’énigme de cette position d’aidant.

Car un.e «plus que proche», vit une relation nécessairement empathique, souvent douloureuse à son ou ses aidés. Et un.e «plus que proche», dont le rôle a parfois été désigné dans les familles, n’a pas beaucoup d’espace ni temps pour s’exprimer, pour prendre soin d’elle ou de lui-même.


«Dans la famille, on accueille. C’est ancestral. Et moi, quand j’étais bébé, elle aurait donné sa vie pour moi. Donc la question d’accueillir ma mère chez moi ne se pose même pas. »


«Je ne me sens pas du tout de prendre mon père chez moi. Du tout, du tout. Je me sens toute seule par rapport à tout ça. Je ne veux pas y laisser ma peau.»


De novembre 2019 à juillet 2020, nous avons donc proposé des séances de sophrologie, d’écriture, d’échanges d’expériences, de compositions de chansons, de chant et d’improvisation.

Lors du confinement, nous avons continué nos échanges et nos ateliers par visio et mails, afin de ne pas rompre ni le chemin créatif ni les liens entre nous, encore plus précieux en cette période d’isolement pour les aidants confinés avec leur(s) aidé(s).

Les chansons ont été écrites individuellement mais aussi collectivement.

Elles reflètent ce que nous avons ensemble fait ressortir comme thèmes et pensées : les liens d’affection qui se transforment, le fait de se sentir relié à son aidé au-delà des mots, la peur de devenir maltraitant.e, abandonnant.e, l’épuisement et l’inventivité dont il faut faire preuve chaque jour, l’impression d’être soi-même atteint par les symptômes...

en voici quelques exemples:

qui es tu ?
musique © Morton Potash
resister!!
musique © Morton Potash
sclérose en plaqué or
musique © Morton Potash

Cet atelier ayant été fructueux et répondant à une demande et une nécessité très actuelle, nous proposons à partir de décembre 2020 et jusqu’en juin 2022, un nouveau cycle «Aidants, Aimants», d’accompagnement créatif, ouvert à toutes sortes d’aidants.

menu

● a propos de
● rêver tout haut
● éthique
● contact
● séances à domicile
● art-thérapie
● sophrologie
● équipe
● institutions
et partenaires

● Journée Nationale des Aidants
● tarifs

● ateliers
● Cycles de sophrologie
● aidants, aimants
● liens familiaux défaits, renoués
● déjà parent
● amours, désirs et absences
● de l'air !
● changer de pays
● Les petites lucarnes
● les plus que proches ● Histoire de mes ressemblances
● pour travailleurs sociaux et soignants
● Bébés chantés

● Spectacles
● Bercer l'enfant manquant
● Parent solo et ses marmots
● Les plus que proches
● L'hibernance des bêtes 2021
● Les Étres Humaines 2011-2015

films
● les mains nues
● des souvenirs bien accrochés