4 fois 20 ans

Reportage France3/Bourgogne, Juin 2021
par Rémy Chidaine et Sophie Hemar ; Montage : Cécile Frèrebeau

De mars à juillet 2021, en partenariat avec La Roue Voilée (Chalon sur Saône) et à l’initiative de D'jazz Nevers, Sidonie Dubosc, chanteuse, Morton Potash, compositeur et pianiste, Valérie Gaudissart, parolière et metteuse en scène ont conçu un atelier créatif pour l’Ehpad Marion de Givry à Nevers.

Ce projet pour personnes en perte d’autonomie et atteintes de maladies neuro-évolutives et leurs soignants, répondait à plusieurs objectifs: ranimer une créativité souvent enfouie, parfois niée, chez les participants, atténuer les effets de la dépression de la dernière partie de la vie, faire participer une institution à un projet artistique, et apporter de la culture commune.

C’est en réécoutant «20 ans», cette chanson de Léo Ferré qui figure sur l’album de La Sido, que nous avons imaginé l’atelier. Voici deux extraits de la chanson :

« Pour tout bagage on a vingt ans
On a l'expérience des parents
On se fout du tiers comme du quart
On prend l' bonheur toujours en retard
Quand on aime c'est pour tout' la vie»

«Et en cherchant son cœur d'enfant
On dit qu'on a toujours vingt ans...»

Léo Ferré

Clip vidéo par D'jazz Nevers

En partant de cette chanson, nous sommes allés chercher les émotions de la jeunesse qui restent présentes, actives, prêtes à être ravivées car oui, même à 90 ans passés, même privées de langage et de mouvement du fait de la maladie, les personnes âgées restent les 20 ans qu’elles ont été. Nous avons composé des chansons personnelles à chacun.e, une chanson qui porte le prénom de la personne, qui raconte ce qui la caractérise à partir de nos ressentis, des rencontres faites avec elles, parfois même dans le silence.

Une vingtaine de chansons ont été composées, ont résonné dans l’établissement et ont été présentées aux familles lors d’une restitution publique.

Nous avons aussi proposé au moment du coucher, une déambulation musicale de chambre en chambre, pour ceux et celles qui le désirent, pour chanter de manière intime, une berceuse, même sans paroles, une chanson du répertoire ou bien la chanson écrite pour chaque résident.

quelques images de nos ateliers

1 / 7
L'ancienne professeure de piano retrouve son instrument...
1 / 7
2 / 7
Chanson: Les yeux clairs de Monique
2 / 7
3 / 7
Poème pour Josiane et Maurice
3 / 7
4 / 7
Gros plan sur Rodica qui tend ses bras pour nous embrasser.
Bate Din Palme, chanson pour Rodica
4 / 7
5 / 7
Josiane tient la partition de sa chanson et la regarde
Josiane lisant sa chanson
5 / 7
6 / 7
Sidonie joue le kalimba pour André qui la regarde intensément
Chanson: Dans le Rêve d'André
6 / 7
7 / 7
Les résidents et le publique regardent Sidonie, Morton, et Valérie qui chantent
Présentation publique
7 / 7

les chansons de bienvenue

accueil en musique pendant que les soignants installent les résidents


chant: Sidonie Dubosc, Valérie Gaudissart, Morton Potash
paroles: Valérie Gaudissart, musique: Morton Potash
enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

chansons composées avec les résidents

fabien et rené

instants de complicité entre un soignant et un résident

chant: Sidonie Dubosc, paroles: Valérie Gaudissart, musique: Morton Potash
enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

Fabien et René y’a qu’à les r’garder
pour comprendre c'que c’est qu’l'amitié
Fabien et René y’a qu’à les r’gar-der
pour savoir qu'ça va durer des années.
Fabien et René y’a qu’à les r’gar-der
quand ils font semblant de boxer
Ces deux gamins en train de jouer
pour comprendr’ c’qu’ c’est qu’l'amitié
Fabien et René
y’a qu’à les r’garder s’amuser
les r’garder s’amuser

la fille au ruban rouge

chant: Sidonie Dubosc, paroles: Valérie Gaudissart, musique: Morton Potash
enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

il faut la voir danser
dès minuit passé
il faut la voir danser
dans sa chambre fermée
il faut la voir danser
quand elle se croit cachée
Anne-Marie, Anne-Marie, Anne Marie
car toujours elle est restée
la fille au ruban rouge
et dans son coeur, Anne-Marie
résonnent les pas des danseurs endiablés
car toujours elle est restée
la fille au ruban rouge
et dans son corps, Anne-Marie,
virevolte une ronde enivrée
il faut la voir danser. il faut la voir danser,
Anne-Marie, Anne-Marie, Anne-Marie

dans les yeux clairs de Monique

chant: Valérie & Morton,paroles: Valérie Gaudissart, musique: Morton Potash

chant: Sidonie Dubosc, paroles Valérie Gaudissart, musique: Morton Potash
enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

dans les yeux clairs
de Monique se lève le jour
dans ses yeux clairs
se reflètent les gens,
se dessinent les contours du temps
dans ses yeux clairs
se promène la nuit
dans les yeux clairs
de Monique se lit son amour de la vie
dans les yeux clairs
de Monique se lève le jour
dans ses yeux clairs
s’écrivent des mots d’amour, s’écrivent des mots d’amour, s’écrivent des mots d’amour

dans les rêves d'André

chant: Sidonie Dubosc, paroles: Valérie Gaudissart, musique: Morton Potash
enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

dans les rêves d'André
sous ses paupières baissées
défilent des pays lointains
des villes visitées, des voyages inachevé
et dans sa nuit étoilée pour lui seul comme invité
la voix de Callas résonne sous la voie lactée
ah

michel c'est d'l'électricité

chant, paroles, et musique: Morton Potash
enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

Michel c'est d'l'électricité
c'est une nuit blanche en pleine journée
un parquet de bal improvisé
et un coeur qui bat comme un damné
Michel faites nous vibrer
éclaire la nuit qu'on puisse danser
Michael make us dance
hey Michael make us laugh
hey Michael make us sing
hey Michael make us swing
come on come on let's have a good time
Michael's here and we're feelin' just fine

Monique et le piano

chant: Sidonie Dubosc, paroles: Valérie Gaudissart, musique: Morton Potash
enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

sur les touches ivoires du piano noir
les doigts de Monique se posent
et s'arrête le temps
et sous ses mains virtuoses se ranconte une histoire
le prelude du matin, la sonate du midi, le nocturne du soir
et la fugue de la nuit
sur les touches ivoires du piano noir
les doigts de Monique se posent
et s'arrête le temps

quand Rodica frappe dans ses mains

chant et paroles: Sidonie Dubosc, musique: Morton Potash
enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

quand Rodica frappe dans ses mains
les coeurs se remettent à danser
la terre s'éveille sous ses pieds
bate din palme Rodica bate din palme
quand Rodica se mette à rire
le printemps frappe à toutes les portes
et dans la joie il nous emporte
bate din palme Rodica bate din palme
quand Rodica plonge dans mes yeux
je ne vois plus que son grand coeur
battant comme un oiseau joueur
bate din palme Rodica bate din palme

Christiane, elle est nature

chant: Sidonie Dubosc, paroles: Valérie Gaudissart, musique: Morton Potash
enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

Christiane, elle est nature
la faire sourire c'est pas très dur
de bon matin elle nous tend la main
nous envoie des baisers
Christiane, elle a les jambes croisées
le regard tout éveillé
le sourire bien accroché
et au pied, oh là là
des chausettes super stylés
Christiane, comment tu vas ce matin ?
ça va moyen ou ça va bien ?
ça va super ? alors ça c'est super c'est super !
Christiane, elle est nature
la faire sourire c'est pas très dur

sur le sable fin de la plage de Dunquerque

chant: Sidonie Dubosc, paroles: Valérie Gaudissart, musique: Morton Potash
enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

l'empreinte de ses pieds nus
sur le sable fin de la plage de Dunquerque
les jeux des ses cousins
sur le sable fin de la plage de Dunquerque
les echos des la guerre, les voix de ses parents
sur le sable fin de la plage de Dunquerque
les premiers pas de ses enfants
sur le sable fin de la plage de Dunquerque
la trace de ses souvenirs, les bons les gais et les méchants
sur le sable fin de la plage de Dunquerque
le ciel est gris, la mer est bleue
la mer est grise, le ciel est bleu
sur le sable fin de la plage de Dunquerque

dans les carnets de Suzanne

chant: Sidonie Dubosc, paroles: Valérie Gaudissart, musique: Morton Potash
enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

dans les carnets de Suzanne
le rouge le vert et le violet
le jaune le noir et le bleuet
les fruits de Césanne, les fleurs de Monet
les cercles de Sonia Delaunay
et sur son chevalet
les émotions de ses journées
le vert émeraude des jours d'été
le céladon des jours passées
le gris acier des jours d'hiver
le rouge garance des grands passions
le blanc ivoire le bleu céleste
et l'outremer tout mélangés
toutes les couleurs qui donnent une vie
à ses pensées

Denise pense à ses enfants

chant: Sidonie Dubosc, paroles: Valérie Gaudissart, musique: Morton Potash
enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

Denise pense à ses enfants tout le temps
elle les sent sur ses genoux
comme avant qu'ils deviennent grands
Ses enfants pensent à elle tout le temps
et se blotissent dans son cou
comme avant qu'ils deviennent grands
et de Nevers jusqu'au Canada
Denise les tient dans ses grands bras
et leur murmure
maman est là, maman est là

Ghislaine a une passion

chant: Sidonie Dubosc, paroles: Valérie Gaudissart, musique: Morton Potash
enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

depuis ses premiers pas
et ses premiers chaussons
Ghislaine a une passion
des timbres ? ah non !
des fleurs ? ah non !
les bonbons ? mais non, mais non !
ce qu'elle préfère par-dessus tout
tenez vous bien
c'est une vraie collection
les nus pieds les bottes fourrées
les talons aiguilles
les espadrilles les bottines à boutons
les ballerines à pompom
des blanches des noires ou à petits pois
les moccasins dorés
les sabots en bois
et même des bottes en caoutchouc
pour marcher dans la gadoue
depuis ses premiers pas
et ses premiers chaussons
Ghislaine a une passion

Jacqueline et Baudelaire

chant: Sidonie Dubosc, paroles: Valérie Gaudissart, musique: Morton Potash
enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

Jacqueline a mille poèmes dans la tête
le rimes de Baudelaire
les mots de Rimbaud
les vers d'Appolinaire
les chansons de Prévert
Jacqueline, Jacqueline
Jacqueline a mille sourires dans la tête
et les rires des enfants
qui découvrent la vie
la faim, la soif, et les envies
qui découvrent la vie
et son grand livre de poésie
Jacqueline, Jacqueline

Maurice et Josiane

chant: Sidonie Dubosc, paroles: Valérie Gaudissart, musique: Morton Potash
enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

Josiane c'est la beauté, c'est un jardin d'été, c'est comme un voile de volupté. Josianne et Maurice un jour se sont aimés. Maurice c'est la bonté, c'est un regard de ciel bleuté, c'est comme un voile de volupté, Josiane et Maurice depuis se jour se sont aimés. Josiane c'est la beauté. Maurice c'est la bonté. Josiane et Maurice depuis ce jour pas un seul jour ne se sont quittés.
C'est la beauté
c'est la bonté
jardin d'été
ciel bleuté
C'est la beauté
c'est la bonté
ciel bleuté
jardin d'été

Mireille, quand elle ferme ses yeux

chant: Sidonie Dubosc, paroles: Valérie Gaudissart, musique: Morton Potash
enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

Quand elle ferme ses yeux
Mireille entend
un refrain fredonné
fredonné par son père
O sole mio
résonne dans les rues
résonne dans les rues de Nevers
et le soleil revient
et la ville s'émerveille
son père est un vrai magicien
Quand elle ferme ses yeux
Mireille se souvient
de cet air italien
fredonné par son père
elle se laisse bercé
par cette voix qui lui est chère
qui résonne dans les rues de Nevers
et le soleil revient
et la ville s'émerveille
son père est un vrai magicien

sous le ciel de Nevers

chant: Sidonie Dubosc et Valérie Gaudissart
paroles: Valérie Gaudissart, musique: Morton Potash

enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

Depuis les plaines de Roumanie, depuis les avenues de Paris, depuis l'étendu de la banquise, depuis les ports de Tanger, depuis les rues de Bar-le-Duc, depuis les usines d'Umphy, depuis l'église de Fourchambault, depuis les bords de Marne de Maisons Alfort, depuis la cathédrale de Limoges, depuis la gare de Dijon, depuis le canal de Bourgogne, depuis les montagnes marocaines, depuis les prairies de la Nièvre, depuis les volcans d'Auvergne, depuis les plages de Dunquerque
Aujourd'hui nous voici
sous le ciel de Nevers
plus de mille printemps à nous tous réunis
Et nos seize prénoms
dans une seule chanson
et nos seize prénoms
sont une seule mélodie
Suzanne, Jacqueline
Monique, Gilbert
André, Gislène, Maurice, Mireille
Rodica, Anne-Marie
Denise, Josiane, Jojo
Christiane, René, Michel
Aujourd'hui nous voici
sous le ciel de Nevers
plus de mille printemps à nous tous réunis
Et nos seize prénoms
dans une seule chanson
et nos seize prénoms
sont une seule mélodie

chanson pour Coralie, psychologue, et Ludivine, musicothérapeute

ludivine elle devine

chant et paroles: Sidonie Dubosc, musique Morton Potash
enregistrement par Leo Aubry et La Roue Voilée

Ludivine elle devine
les mots cachés derrière le coeur
les premiers pas d’un enfant de 100 ans
les « je t’aime »
les « j’ai soif »
les « j’ai peur »
Coralie elle délit
les mains croisées sur les genoux
les langues inventées
les mots oubliés
les « je veux »
les « j’en ai marre »
les « je pars »
Ludivine elle chemine
dans les couloirs de la tendresse
au bras de ceux qui déambulent
Et des « j’ai mal »,
des « je suis perdu »
des « je suis où? »
Coralie elle relie
des bribes de vie emmêlées
les souvenirs
les secrets enfermés
et les « je ne sais plus »
les « je me souviens »
les « merci beaucoup »

articles de presse

La voix céleste de Sidonie Dubosc, la présence bienveillante de Valérie Gaudissart, accompagnées par Morton Potash au piano, emportent les résidents de l’Ehpad Marion-de-Givry à Nevers au cœur de leurs souvenirs en interprétant des chansons d’autrefois. Lors d'ateliers, l'association D'Jazz et le trio d'artistes apportent du bonheur aux personnes âgées.

Il bat la mesure d’un doigt. Il frappe dans ses mains au rythme de la musique. Elle bouge le pied et un peu le bras imperceptiblement en réaction aux notes de musique. Les personnes âgées hébergées à l’Ehpad Marion-de-Givry, à Nevers, participent à un vaste projet artistique porté par l’association D’Jazz.

« C’est notre deuxième collaboration avec l’Ehpad Marion-de-Givry. En 2019, quelques résidents étaient venus au festival D’Jazz. Ils avaient adoré. Nous avons répondu à un appel à projet national intitulé Culture et santé, en lien avec la direction régionale des affaires culturelles et l’agence régionale de la santé », décrit Julie Guillaumin, chargée de l’action culturelle à D’Jazz Nevers.

Une parenthèse dans leur quotidien Quatre fois 20 ans est le nom du projet. Il s’adresse aux personnes en perte d’autonomie et/ou atteintes de maladies neuro-évolutives et à leurs soignants. Ils participent à différents ateliers, entre avril et juillet, autour de la musique. Sidonie Dubosc (chanteuse), Valérie Gaudissart (parolière) et Morton Potash (compositeur et musicien) passeront six journées et deux soirées au total en compagnie des résidents de l’Ehpad pour interpeller leurs souvenirs au travers des chants d’autrefois.

« Le but est de raviver leur mémoire, de ramener une créativité un peu enfouie chez les résidents et de lutter contre l’isolement qui s’est amplifié depuis le début de la crise sanitaire », poursuit Julie Guillaumin.

Par groupes de trois à sept, les résidents dégustent ces petits moments comme une parenthèse dans leur quotidien. Certains ont des étincelles dans les yeux lorsque les artistes entonnent des chansons du répertoire de Léo Ferré, Charles Trenet ou encore écoutent un poème de Verlaine, accompagnés au piano par Morton Potash. La voix cristalline de Sidonie Dubosc interprétant Jolie Môme de Léo Ferré leur va droit au cœur et reçoit des applaudissements et des baisers lancés du bout des doigts. Les mains dansent en l’air et pour ceux dont la mobilité est extrêmement réduite, le corps vibre, la respiration s’accélère. Un pouce se lève pour remercier. Ces gestes manifestent leur bonheur, réactivent des souvenirs. Ils profitent pleinement de l’instant. La musique les berce aussi lorsque les artistes passent dans les chambres au moment du coucher. Comme pour cette dame, d’ordinaire très agitée le soir, et qui s’est endormie paisiblement. Ou encore cette ancienne professeure de piano qui ne parle plus. Elle a juste posé ses mains à côté de celles du pianiste et a retrouvé des sensations bien visibles sur son visage. Émotions garanties pour tous.

« Même si le mental se trouble, le cœur ne s’en va jamais, même avec ceux qui ne peuvent plus parler. La musique les touche jusqu’au dernier souffle », témoigne Morton Potash, conquis par ces échanges.

Une chanson personnalisée qui retrace une partie de leur vie

Coralie, la psychologue, et Ludivine, la musicothérapeute de l’établissement, ont le sourire jusqu’aux oreilles derrière leurs masques de les voir si heureux. Absorbés par la musique, l’heure est passée si vite.

Le trio reviendra dans un mois. Avec une chanson personnalisée pour chacun cette fois. Une chanson qu’ils auront composée et qui retrace une période de leur vie. Avec l’espoir de présenter ce travail lors d’une fête en compagnie des familles mercredi 7 juillet.

Dominique Romeyer
● Le journal du centre

● Le site de la Mairie de Nevers - actualités
● Le site de D'jazz Nevers

plan du site